Outil de politique monétaire des banques centrales qui consiste à demander aux banques commerciales des frais de garde sur les sommes déposées à court terme dans ses coffres . Utiles pour les dites banques qui font de la compensation entre elles.

Les banques centrales dissuadent ainsi les banquiers à stocker leur argent, les obligeant à le remettre en circulation via le financement de crédit.

Donc ce schéma serait plutôt vertueux ?Le rapport de l’institut Messine (créé en 2014 sous l’égide de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes et associe des chercheurs) l’ignore à date.

Au contraire, ce schéma ne risque t il pas d’alimenter la spéculation financière ?

A suivre

https://www.linkedin.com/pulse/pourquoi-des-taux-de-d%C3%A9p%C3%B4t-n%C3%A9gatifs-bertrand-de-gardelle-conseil?trk=mp-author-card